Juliette society

Sasha Grey Portrait Session

Ça fait un moment que nous n’avons parlé de littérature sur Caribbeanstyle, l’occasion de partager avec vous mes dernières lectures.

La dernière en date, Juliette Society, le tout premier roman de Sasha Grey.

Ce nom ne vous dit peut-être rien pourtant la demoiselle a acquis une immense notoriété mais dans un domaine que beaucoup ne s’empresseront pas de citer dans le panel de leur culture générale, la pornographie.

Star du X, elle quitte le milieu des « films pour adultes » à 21 ans sans pour autant abandonner le cinéma  » traditionnel » dans lequel elle continue à tourner.Par la suite elle se lance dans la télévision en jouant son propre rôle dans la série Entourage mais c’est au cinéma que le grand public l’a découvre dans The Girlfriend Experience de Steven Soderbergh.

Mannequin, photographe, la jeune femme peut également se targuer d’être désormais écrivain.

57691495_11241006

Résumé de l’ouvrage :

« Avant que nous allions plus loin, mettons les choses au point. Je veux que vous fassiez trois choses : Un. Ne soyez pas offensé par ce que vous lirez dans les pages qui suivent. Deux. Laissez vos inhibitions au vestiaire. Trois — et c’est le plus important. Tout ce que vous verrez et entendrez à partir de maintenant doit rester entre nous. OK. À présent, passons aux choses sérieuses. »

Juliette Society, c’est un roman dans lequel on découvre Catherine, une jeune étudiante en cinéma qui petit à petit sent naitre en elle de nouveaux désirs. Ouverte d’esprit, la jeune femme compte bien explorer cette nouvelle facette et ce malgré les réticences de son petit ami. A travers Catherine c’est une vision de la sexualité, de l’amour et des jeux de pouvoirs que l’auteur nous propose.

Beaucoup ont comparé ce roman à la trilogie des Fifty Shade of Grey. Mais contrairement à Ana, l’héroïne de Sasha Grey n’a rien d’une ingénue.  Le roman nous plonge entre rêve et réalité. On navigue dans les pensées d’une Catherine pleine de fantasmes, qui réfléchit, analyse et nous confie sa vision de la société.

Je n’ai pas été conquise. Juliette Society se laisse lire mais j’avoue avoir été rebutée par le coté décousu, à mon sens, de l’histoire. Entre les passages critiques sur les rapports entre les gens, les comparaisons cinématographiques intéressantes, il y a comme un manque, comme si l’auteur avait voulu attirer notre attention sur plusieurs points sans jamais aller au fond des choses, survolant les sujets. Le livre se veut érotique mais c’est l’éternelle question de ce qui est érotique et  ce qui est pornographique. A mon sens les passages sexuels de ce livre ont plus trait à la pornographie. Pourtant c’est peut être quand Catherine (ou Sasha Grey, si on y voit une part autobiographique) ne parle pas de sexe mais qu’elle décrit sa vision du sexe qu’elle est, selon moi, le plus intéressante.

N’hésitez pas à me donner vos avis si vous aussi vous avez lu Juliette Society.

Publicités

3 réponses à “Juliette society

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s