Journée de la Femme

politique_tumblr_n2261izylq1tv2blho1_500

Nous sommes le 8 mars, journée internationale de la femme.

Une journée taxée de sexiste par certains, d’inutile par d’autres. Quand ce ne sont pas les commentaires… inqualifiables sur le fait que  » pour une fois elles n’auront pas à faire le ménage, la cuisine et on parlera d’elles donc elles seront contentes ».

Des mots qui m’horripilent, d’autant plus quand ils sortent de la bouche de femmes ou pire de jeunes femmes.

La Journée internationale  est pourtant l’occasion de dresser un bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes de tous pays et communautés.

Des progrès importants si on regarde l’évolution de la condition des femmes par rapport à un passé pas si lointain. Mais des progrès si infimes quand on constate que la condition féminine reste encore si inquiétante dans tant de pays, y compris les pays européens.

Une jeune femme de mon entourage m’expliquait récemment « qu’il fallait arrêter avec cette journée de la femme et que franchement en France on est quand même pas mal loties ».

« Pas mal loties » des mots qui sont la preuve même qu’il y a encore beaucoup de travail à effectuer pour que nos futures filles et petites filles puissent envisager un avenir aussi grand et sans limites que celui qui s’offre à sa naissance à un petit garçon.

Alors oui, en Guadeloupe, en France, nous, femmes, sommes bien mieux loties que ces femmes et filles  victimes de viols depuis le début de la guerre en Syrie, que celles qui viennent d’Inde, ce pays où les filles ont disparues. Nous sommes bien mieux loties que celles qui seront excisées, que toutes ces petites filles qui n’auront jamais le droit d’aller à l’école apprendre à lire, qui seront mariées de force à l’âge ou d’autres jouent encore à la poupée.

Oui…Nous sommes pas mal loties…

Mais en Guadeloupe, en France, combien de femmes meurent encore chaque année sous les coups d’un mari ou d’un ex-compagnon ?

Les femmes restent encore très peu représentées sur le plan politique, continuent d’avoir souvent un salaire inférieur aux hommes à compétences  équivalentes, à subir la discrimination dans le monde du travail,  incitées à penser que coucher est l’unique moyen pour évoluer, poussées à choisir entre carrière et enfants quand elles ne sont pas tout simplement poussées vers la sortie.

Alors pour toutes celles qui souffrent ailleurs et aussi pour nous et pour celles à venir, j’ai l’intime conviction que cette journée internationale de la femme demeure importante. Pour rappeler à tout un chacun que même si beaucoup de luttes ont déjà été remportées, il en reste encore tellement à mener…

Mais j’entends déjà ceux et celles qui me taxeront de féministe. ( Parce qu’il parait qu’être féministe est une tare et donc être traitée comme telle, une insulte)

Alors je suis peut-être féministe oui mais j’ai envie que si un jour, j’ai des enfants, garçons et filles partent avec les mêmes chances.

Je ne veux plus entendre ces petites phrases qui semblent si anodines pour certains, sur votre physique, ce que vous devriez vouloir ou pas. Et qu’on attende en plus de moi que je souris.

Voilà pour mon petit coup de gueule du jour.

Je vous invite à regarder le projet initié par la députée européenne Karima Delli pour dénoncer le sexisme. Elle a invité des femmes à poster leurs photos accompagnées de ces fameuses petites phrases. Des photos publiées aujourd’hui sur le tumblr  Et sinon je fais de la politique

Autres liens d’articles

La Halde : Femmes, carrière et discriminations ( le lien date de 2009, mais les chiffres n’ont fait qu’augmenter depuis 2011)

Violences contre les femmes

Comprendre le plafond de verre

Lutter contre le plafond de verre

Publicités

Une réponse à “Journée de la Femme

  1. Je ne peux qu’être d’accord avec toi, arrêter la lutte pour égalité c’est refuser d’avoir le même salaire que les hommes pour un même travail. C’est accepter qu’une femme ne puissent jamais diriger un pays. Il faut aller vers une égalité des sexes et si les anciens ne s’étaient pas battu pour avoir le droit de voter, ni d’avorter sous prétexte qu’elles avaient déjà le droit au travail ou encore le droit au divorce donc tellement de droit qu’il fallait pas demander autres choses. Et bien non, faut se battre pour donner une vie meilleure à nos enfants et à ceux des autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s