J’ai testé : Le régime caribéen

assiette de fruits

Hello les Caribbeanlovers,

Les vacances approchent à grands pas pour la plupart d’entre nous ( Profitez bien si vous êtes déjà en vacances ! )et vous avez peut-être commencé à préparer votre corps pour qui’il soit au top de sa forme.

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler du régime caribéen.

Attention, il ne s’agit pas d’un régime minceur mais d’un régime locavore.

La Guadeloupe importe près de 80 % de son alimentation. Nous consommons donc essentiellement des aliments raffinés possédant des index glycémiques (IG) élevés (pommes de terre, riz précuit, pain blanc, soda, sucreries, etc.)

Une alimentation qui, combinée au sédentarisme, est à l’origine de la recrudescence de pathologies comme le diabète, l’hypertension et le surpoids sous nos latitudes.

Le Dr Henry Joseph, est docteur en pharmacie et en pharmacognosie et Président de l’Association pour la promotion et le développement des plantes médicinales et aromatiques de Guadeloupe.

Il se bat au quotidien pour la revalorisation des aliments locaux.

Il a ainsi mis en place un régime simple appelé  » Régime Caribéen »

Il s’agit de :

  • Consommer des aliments à Indice Glycemique BAS (ex: poyo, patate douce, malanga)
  • Consommer des fruits riches en vitamines et en antioxydants (acérola dite cerise pays, goyave etc.)
  • Consommer du poisson
  • Avoir une activité physique quotidienne (ex: faire son jardin, un trajet à pied ou nager)

Qui de mieux pour expliquer le régime caribéen que son inventeur !

 

 

Mine de rien, consommer uniquement local quand on est habituée à manger principalement des aliments transformés, requiert une certaine organisation au préalable.

J’ai donc fait le choix de préparer les repas de la semaine à l’avance car je ne me voyais pas, éplucher des ignames et des patates douces tous les jours.

Il a donc fallu aussi prévoir à l’avance les menus de la semaine à venir pour pouvoir anticiper.

Exemple d’une journée type :

Déjeuner:

Bœuf, pourpier et poyos ( bananes vertes) 

ou

Poulet, mousseline de patate douce et choux

ou

Poisson frit, haricots verts et malanga

Diner :

Soupe de légumes pays

 

Ce régime m’a permis de repenser ma manière de cuisiner les aliments locaux.

Ne pas simplement cuire les racines à l’eau salée mais les accommoder différemment, en mousseline ou en velouté avec des légumes.

Le fait de ne pas consommer des aliments transformés réduit considérablement le taux de sucre et de sel dans les plats.

Et qui dit alimentation moins sucrée ( sucres raffinés), dit aussi bienfait notable sur l’état de forme général.

Et vous, quelque soit la région dans laquelle vous vous trouvez, est-ce que vous préférez consommer local ou vous êtes adepte de la cuisine du monde ?

IMG-20151018-WA0000

Fruit à Pain et Boeuf salé

Publicités

9 réponses à “J’ai testé : Le régime caribéen

  1. Hello,

    C’est notre fonctionnement à la maison. On mange à 70% des produits de Guadeloupe non raffinés. Nous sommes très sensibles à l’autosuffisance alimentaire même si on aime la cuisine du monde on mange essentiellement des féculents, légumes et fruits de chez nous. Par exemple nous n’achetons aucun fruit qui ne pousse pas ici. En principe nutritivement parlant ce dont on a besoin se trouve dans nos produits. Même si j’aime les pâtisseries j’essaye d’utiliser quand je dois en faire, des farines de chez nous: fruit à pain, coco, manioc…Après il faut juste comprendre que les textures ne sont pas les mêmes et qu’il faut « pâtisser » différemment.
    Pour moi ce n’est pas une façon de manger mais c’est juste instinctif.

    • C’est vraiment bien. Je pense que si tous les enfants sont éduqués dès le plus jeune âge à la consommation locale, comme pour toi, çà relèvera plus de l’instinctif que de l’acquis.

  2. Un régime que j’aimerais volontiers mais habitant en France C’est assez difficile de trouver les produits de chez nous d’autant plus que Je n’ai pas du tout de commerce exotique a proximité 😑ça reste tout de meme une super initiative et ton menue me donne l’eau a la bouche!

  3. Très intéressant ce point de vue. Malheureusement je suis en métropole et certaines denrées sont difficiles à trouver ici. Toutefois, je suis un peu ce principe à ma manière : beaucoup de poissons et de légumineuses ainsi que des fruits de saison.

    Ca me rappelle un reportage que j’avais vu sur Arte qui traitait de l’augmentation des cas d’autisme chez les enfants d’origine éthiopienne en suede et au Canada. Des meres avaient remarqué qu’en suivant le régime alimentaire éthiopien certains symptômes d’origine gastrique dont leurs enfants souffraient disparaissaient.
    On n’est ce que l’on mange 🙂

    • Très intéressant. Je vais me renseigner pour retrouver ce reportage. Je pense effectivement que nous nous sommes adaptés à notre milieu avec tout ce qui en découle et que c’est un paramètre dont il faut tenir compte

  4. Bonjour,
    Merci bien de votre partage. Je suis bien des régimes (General Moto Diet, cardio, prise seulement des légumes) mais je ne trouve pas encore de succes. Je vais essayer à suivre à cette régimes. Mais j’ai une question: si je suis cette régime, est ce que je peux travailler dur, pas exemple 9 heures dans le bureau par jour?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s