Jenny Alpha, une femme d’exception

Figure de la culture antillaise, la chanteuse et comédienne martiniquaise Jenny Alpha est décédée le 9 septembre 2010 à l’age de 100 ans.
Née  en Martinique en avril 1910, Jenny Alpha vivait à Paris depuis 1929. Partie en France dans le but de devenir institutrice,  la martiniquaise se tournera finalement vers le théâtre et le music hall.
En pleine époque coloniale, il n’est pas aisé pour une antillaise de percer sur la scène parisienne mais son parcours l’emmène à rencontrer des grands noms du jazz et du music hall tel que Duke Ellington et Joséphine Baker.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle s’engage dans la Résistance .
Elle « aura été ainsi avant l’heure une très belle figure de cette diversité qui fait la richesse de la France, une France qu’elle aura servie aussi avec un grand courage en s’engageant dans la Résistance » dira le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand lors de son décès.
Après la guerre elle consacre toute son énergie à la défense et à la promotion de la culture créole à l’instar des chantres de la négritude comme Aimé Césaire.
Elle rencontre le poète Noel Villard, qui deviendra son époux.
En 1956  se tient à Paris le premier congrès des écrivains noirs. Elle y rencontre notamment Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Richard Wright et Langston Hugues.
1984 voit l’éclosion de sa carrière de comédienne  avec  La Folie ordinaire d’une fille de Cham de l’écrivain antillais Julius Amédée Laou.
Une carrière artistique qu’elle poursuivra jusqu’à sa mort.
A 94 ans, elle répétait encore La Cerisaie, de Tchékhov, mise en scène par le Haïtien Jean Pierre Lemoine. Et en 2008, à déjà 98 ans, elle avait enregistré un disque, La Sérénade du muguet.

L’annonce de sa mort a suscité de nombreuses réactions à Paris et dans les départements d’ outre-mer. La ministre de l’outre-mer,Marie Luce Penchard, a salué la « femme d’exception et de talent » qu’a été Jenny Alpha et  le délégué interministériel Patrick Karam « le talent et l’élégance d’une des plus grandes artistes ultramarines du XXe siècle ».
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s