Formation

 

beyonce-dancers-superbowl-halftime-show-black-panthers-2016-compressed

Le week-end dernier la toile s’est emballée, tel un immense frisson qui a déferlé le long de notre colonne vertébrale ultra connectée, pas un réseau social qui ne dévoile une capture d’écran du nouveau clip de la chanteuse Beyoncé. Le fil de mon Instagram s’est changé en quelques minutes en une immense ode à la Queen B.

Comment résister alors à l’envie d’aller regarder ce qui émouvait autant d’internautes.

Le site est sobre. On propose une version « normale » et une version « dirty » soit sale, trash en anglais. Musicalement, ce n’est pas une claque, çà ressemble d’ailleurs beaucoup à d’autres morceaux. Mais ce qui retient mon intérêt n’est pas là : dans Formation, la Queen B s’engage. Beyoncé à qui la communauté noire américaine a souvent reproché son manque d’engagement, ses discours certes féministes mais si policés. Beyoncé et sa peau éclaircie sur les campagnes publicitaires et ses extensions blondes.

Dans Formation, Beyoncé ne laisse aucun doute sur son positionnement.

Le choix du décor d’abord, avec la ville de la Nouvelle Orléans comme toile de fond. Une ville composée à 65% de noirs, berceau du jazz, noyée sous les eaux lors de la tempête Katrina et depuis abandonnée à son triste sort.L’image même de l’Amérique humiliée, incapable de protéger les siens face à la catastrophe naturelle, à l’instar des pays en voie de développement.

Les paroles de la chanteuse, elles aussi, sont très engagées. Elle y fait référence à ses racines sudistes, aux cheveux crépus, aux nez épatés et à la peau noire, symboles de fierté pour Beyoncé.

« Stop shooting us » peut on d’ailleurs lire à travers un graffiti sur un mur au cours de la vidéo .

Traduction  « Arrêtez de nous tirer dessus ».

Référence sans fard aux slogans des manifestants du mouvement « Black lives Matter » qui protestent contre les violences policières dont sont victimes les noirs américains.

Dans ce clip, on y aperçoit un portrait de Martin Luther King, on voit également un jeune garçon avec son blouson à capuche, évocation du jeune Trayvon Martin abattu en 2012 et dont la mort avait bouleversé beaucoup.

 

 

 

 

Mais Beyoncé que l’on dit si « total control freak » sur son image et sa communication a été encore plus loin.

Sa performance qui devait être le clou du spectacle lors de la mi-temps du Superbowl, ( la finale du championnat de football américain, certainement le plus important événement de la télévision américaine) a une fois de plus été l’occasion pour la chanteuse d’exprimer son avis sur la question noire.

C’est tout de cuir noir vêtue que la chanteuse texane a fait son apparition. Un costume en hommage à celui de Mickael Jackson lors du Superbowl 1993.

Mais ce qui a frappé la foule, ce sont les tenues des danseuses qui accompagnaient Beyoncé. Afros rayonnants, bérets et gants noirs, chorégraphie formant un X et poings levés en fin de chanson.

La référence aux Blacks Panthers n’a rien de voilé.

J’avoue qu’à titre personnel, de prime abord, ma première réaction a été de me demander ce qu’Angela Davis pensait de cette prestation à la fois très engagée et très en culottes.

Féminisme ne devant pas à mon sens, forcément rimer avec surexposition sexuelle…Mais çà, c’est une autre histoire.

Avec 111,9 millions d’américains branchés sur CBS dimanche dernier, le cinquantième Super Bowl n’a pas battu le record d’audience historique de 114,4 millions de téléspectateurs réalisé en 2015 mais en quelques minutes de chants et de déhanchés, Beyoncé a bouleversé le pays.

Certains appellent aujourd’hui au boycott pur et simple de la chanteuse, accusée de promouvoir la haine envers les forces de police et lui reprochent l’utilisation de l’image d’un groupe enclin aux actions violentes et qui pour beaucoup aux Etats-Unis, est considéré comme étant un groupe terroriste.

 

formation

 

Si vous faites partie des rares personnes qui ont échappé à la déferlante Beyoncé cette semaine, quelques images pour vous rattraper et vous forger votre propre avis.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s