J’ai testé le télétravail avec un enfant en bas âge

Hello les Caribbeanlovers,

J’espère que vous allez bien.

Quand le gouvernement a annoncé la fermeture des écoles, l’inquiétude s’est emparée de nombreux parents. Mais quand ils ont appris qu’ils devraient à la fois gérer l’école à la maison tout en assurant le télétravail, je pense que c’est l’angoisse qui a prédominé.

Si pour certains la charge de travail se réduit à cause du confinement, pour nous journalistes, relais de l’information pour la population, elle a décuplé. Certains comme moi sont en télétravail et d’autres vont sur le terrain.

Il faut donc surveiller d’un œil l’ordinateur et le téléphone portable sur lesquels les messages et communiqués affluent, écrire et mettre en ligne les articles sur le site, réaliser des interviews, tout en gérant, le petit-déjeuner, la douche et ce tout-petit qui veut jouer et réclame toute l’attention de sa maman.

Il faut redoubler d’astuces avec papa pour trouver des activités éducatives et ludiques qui mobilisent assez son attention pour pouvoir nous consacrer nous même à notre tâche.

Il y a ces jours où les visioconférences se chevauchent et où vous lisez des reproches dans son regard d’enfant.

Vers 11h, les actualités se multiplient et on communique aussi rapidement que possible avec cette rédaction à distance.Il faut préparer l’édition de 13h. C’est le fameux rush de la mi-journée… Oui, sauf qu’ à coté, il y a aussi un enfant qui commence à avoir faim.

Il y a un papier* à enregistrer, il faut donc trouver un moyen de l’occuper pour obtenir le silence nécessaire à l’enregistrement. Et tant pis si on entend des petits rires en arrière fond…Ce sera coupé au montage ou on devra refaire la prise.

Et ce fameux papier*, comme beaucoup d’autres pendant le confinement, je l’ai écrit d’une main. La gauche, parce que dans mes bras, la petite fille, fatiguée, réclamait un câlin.

Parce qu’ on ne peut pas choisir entre être un bon parent et un bon travailleur; il n’y a pas de dilemme, il faut apprendre à conjuguer.

Il y aura des jours où vous serez heureux de partager ce temps avec votre enfant, d’autres où vous aurez une furieuse envie de vous cognez la tête contre le mur.

La culpabilité sera bien présente…

Alors hommage à tous ces parents qui pendant ces semaines de confinement, gèrent plusieurs casquettes et encore plus à tous ceux qui doivent abandonner le fruit de leurs entrailles pour nous maintenir en sécurité.

ORDINATEUR BOIS

Mes Astuces pour s’organiser :

 

Lâchez-prise !

Travailler et gérer un enfant relève tout simplement de la mission impossible. Dès que vous aurez intégré cette idée, vous vous mettrez moins de pression et serez certainement plus efficace pour mener les deux de front.

 

Établir un planning

Un tout-petit ne peut pas s’occuper de manière autonome et réclame votre présence et votre attention constante. Si vous pouvez, faîtes le point avec votre conjoint sur vos contraintes respectives en terme de travail et établissez un planning horaire sur la journée (ou la semaine si vous le pouvez). Vous savez ainsi que pendant vos périodes de rush, l’autre pourra prendre le relais.

Selon votre profession, vous pouvez aussi travailler pendant la sieste de votre enfant, commencer à travailler avant son réveil le matin ou après son coucher le soir.

Aménager l’espace :

Les accidents domestiques sont vite arrivés. Essayez autant que possible d’aménager un espace sécurisé pour que votre enfant puisse jouer au sol à vos cotés pendant que vous travaillez. Vous pouvez aussi l’installer dans sa chaise-haute à coté de votre table de travail.

Les spécialistes conseillent également de se mettre au niveau de l’enfant alors pourquoi ne pas vous installez par terre à coté de votre tout-petit. Je vous invite à aller écouter les conseils que Laurence Sinseau psychologue spécialisée dans le développement de l’enfant et de l’adolescent avait donné sur RCI Guadeloupe .

 

Éduquer autrement 

Si pour des raisons physiques ou professionnelles, l’école à la maison vous semble difficile à mettre en place avec votre enfant, n’oubliez pas que l’éducation des tout-petits passent aussi par beaucoup d’activités. Alors n’hésitez pas à cuisiner, jardiner, chanter, dessiner, découper, ranger avec lui.

Il y a tellement de moyens détournés d’apprendre à compter, découvrir les couleurs et les lettres de l’alphabet.

N’oubliez pas que chaque enfant va à son propre rythme.

 

* Dans le jargon journalistique, un papier est un reportage écrit par le journaliste qui ne contient pas d’extrait d’interview. C’est similaire à un article de presse. 

 

Et vous

 comment vivez-vous le confinement ? Vous avez des enfants ? Comment se passe l’école à la maison ?

3 réflexions sur “J’ai testé le télétravail avec un enfant en bas âge

  1. Très intéressant. Autrement, dans le même sujet, quel bilan tires-tu de faire l’école à la maison ? As-tu noté des choses particulières avec ta fille ?

    1. Un bilan très mitigé. Très compliqué sur bien des points, un parent n’est pas un enseignant, le rapport « éducatif » n’est pas le même et les contraintes non plus. Mais il y a aussi des aspects positifs. Je pense écrire un article dessus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s